Plex dans tous ses états

Pour mettre a disposition tout mon contenu multimedia sur les différents périphériques de la maison, j’ai toujours utilisé Upnp.

Je le préfére déjà pour son coté ouvert, qui permet de l’interfacer avec tout ce que je veux, à l’opposé par exemple d’une appleTV.

Mon ami Trig est passé pour qu’on bosse sur un soucis de modem 4G, et m’a incité a installer Plex, quand j’avais deja testé il y a fort longtemps.

Donc pour l’installation sur Ubuntu 16.04 :

Rendez-vous sur le site de Plex : https://www.plex.tv/downloads/

puis télécharger le .deb correspondant a votre version.

wget https://downloads.plex.tv/plex-media-server/1.7.5.4035-313f93718/plexmediaserver_1.7.5.4035-313f93718_amd64.deb

ensuite, un sudo dpkg -i plexmediaserver_1.7.5.4035-313f93718_amd64.deb

afin d’éviter des problèmes de droits sur vos répertoires de média, ajoutez l’utilisateur plex au groupe de votre utilisateur principale, celui qui monte vos disques par défaut, avec un :

usermod a G mongroupeutilisateurfavori plex

il ne vous reste plus qu’à connecter votre interface pour lancer la configuration : http://localhost:32400

J’ai beaucoup miséré avec les droits d’exécution au début, surtout si on ne souhaite pas tout mettre en 777 🙂

Mais une fois configuré, le scrapper de média fonctionne vraiment bien, meme pour du français.

Il existe des clients pour a peu pret toutes les plateformes . Sur ma smrttv LG, on a un client plex, qui bien que très simpliste, fonctionne sans problème.

J’ai actuellement en test la distribution RasPlex que l’on peut trouver ici : http://www.rasplex.com/get-started/rasplex-installers.html

Sur un Rasp 3 avec une petite carte SD meme en classe 4 aucun soucis. On y trouve une option de precache qui permet de ne pas retélécharger les métadonnées d’un média a chaque fois.

Le client de la Freebox Mini 4K fonctionne également très bien.

Pour ce qui est du controle distant, l’application Android dispose de pal mal de fonctionnalités mais devient payante si on veut pousser un peu. Heureusement, mon application que j’utilisais pour l’UPNP, YATSE, est compatible Plex.

Je suis également en cours de teste avec un serveur distant, qui heberge un Plex, et vient chercher ses médias a distance, monté avec un SSHFS. Ca fonctionne mais j’aurai encore besoin de faire des tests.

Encore besoin de faire des tests avec l’application Android Plex voice control, qui pourrait s’interfacer avec Tasker et AutoVoice, et par extension toute via domotique.

L’un des gros avantage de plex est sa possibilité de partager sa bibliotheque avec des amis. Je peux donc par exemple directement lire sur mon Rasplex un media hebergé sur le disque d’un ami, pour peu que ce dernier bénéficie de l’upload nécessaire le tout passant par le port 32400.

Plex dispose d’un offre premium qui débride certaines fonctionnalités pour l’instant non essentiel, et rien n’est opensource, mais le taf est fait et bien fait. Actuellement si je veux restreamer un media d’un pc sur un autre distant tout en restant full opensource, j’utilisais VLC. Plex simplifie dans ce cas grandement les opérations.

Donc un bilan positif voir très positif, en attendant mes futurs tests.

Exporter / importer rapidement ses containers Docker

Pour ceux qui se lance sur docker, voici un mini tutoriel afin de sauvegarder ses images docker.

Afin de voir les images présentes :

# docker ps -a

Pour figer une image :

# docker commit -p ID_de_l_image nom_image_backup

On tar le commit pour le sauvegarde en local.

 # docker save -o nom_image_backup.tar nom_image_backup

Vous pouvez meme exporter cette image sur le docker hub si vous avec un compte :
# docker login

Et suivez le guide.

puis

# docker tag id_de_l_image nom_du_compte_docker_hub/nom_image_backup
# docker push nom_du_compte_docker_hub/nom_image_backup

Ensuite pour restaurer ce même backup :

 # docker pull nom_du_compte_docker_hub/nom_image_backup

Si vous aviez souhaitez conserver votre container en local :

 # docker load -i nom_image_backup.tar

Voilà, un docker images vous listera voter container.

Il suffit de lancer votre container en exposant les ports souhaités :

 # docker run -d -p 880:80 id_du_container

J’espère que ce petit pense-bête vous aura aider 🙂

Docker 1.11 release !

Release de Docker 1.11, avec en news sur le moteur :

  • DNS round robin load balancing: It’s now possible to load balance between containers with Docker’s networking. If you give multiple containers the same alias, Docker’s service discovery will return the addresses of all of the containers for round-robin DNS.
  • VLAN support (experimental): VLAN support has been added for Docker networks in the experimental channel, so you can integrate better with existing networking infrastructure.
    IPv6 service discovery: Engine’s DNS-based service discovery system can now return AAAA records.
  • Yubikey hardware image signing: A few months ago we added the ability to sign images with hardware Yubikeys in the experimental channel of Docker. This is now available in the stable release. Read more about how it works in this blog post.
  • Labels on networks and volumes: You can now attach arbitrary key/value data to networks and volumes, in the same way you could with containers and images.
  • Better handling of low disk space with device mapper storage: The dm.min_free_space option has been added to make device mapper fail more gracefully when running out of disk space.
  • Consistent status field in docker inspect: This is a little thing, but really handy if you use the Docker API. docker inspect now has a Status field, a single consistent value to define a container’s state (running, stopped, restarting, etc). Read more in the pull request.

Load balancing du DNS !! Hate de tester ca !

45 minutes pour comprendre Docker !

Ça fait deja pas mal de temps qu’on parle de Docker. Oracle sort ses outils, Windows Server 2016 se prépare également… »ouais…une feature parmis d’autres… » . Non, Docker est réellement une petite révolution dans le monde informatique pour ceux qui l’utilisent.

J’ai trouvé cette vidéo qui pour moi présente très bien le sujet, avec ses avantages / inconvénients, les comparatifs entre full-VM et containers.

 

En cas très concret, une fois l image créée, je met en place un zoneminder en 10 secondes, une copie de BDD avec du copy-on-write de manière instantanée….. J’avais déjà fait pas mal de tests il y a pas loin d’un an de cela, les outils type Rancher et docker-compose ont bien évolué…Vraiment a tester pour ceux qui ne s’y sont pas encore penché.

La DefCon 23 vient de se terminer, les doc sont dispo !

Voila, une des plus grandes conférences de white et black hat, la DEFCON 23, vient de prendre fin.

Le programme, ainsi que les docs sont disponibles ICI ; c’est très vaste, ça va de l injection bluetooth au social engineering, en passant par l’aspect législatif, en passant par des games’hack, ou encore les dernieres nouveautés en matière de hack électronique.

C’est toujours très intéressant d’avoir une conférence ou on trouve de vrais actu, et non pas une conférence de vieux RSI / DSI qui viennent juste pour le buffet a volonté 🙂

On retrouvera surement les videos des conférences très bientot.

La DockerCon 15 c’est maintenant.

Voilà, la grande convention annuelle sur Docker vient de se dérouler, et on y retrouve pas mal de nouveautés, notamment sur le Docker Engine, des architectures toujours plus adaptables, faciles a déployer.

On peut a présent modifier en live les microservices, faire des groupes, d’avantages d’option de tuning…

Pour moi ca doit révolutionner pas mal le boulot des admin systeme. Reste a faire connaitre ce sytème !

Je vous invite à consulter l excellent tuto de Nicolargo si vous voulez vous initier simplement à cette techno.

Voici la Keynote initiale de la convention :

Owncloud 6 officiellement disponible.

 

Voila, une nouvelle version majeure d’owncloud , le petit cloud personnel.

Meilleures performances, et surtout la mise en place du collaboratif, à l instar de Google Doc et Office online.

Sur ce petite remarque a tous ceux qui optent pour des forfait dropbox supplémentaires, du skydrive, du google drive ou tout autre stockage en ligne, Owncloud présente une vraie alternative ou VOUS gérer votre cloud,

Un serveur type kimsufi ou une dédibox commence a 9 € par mois, pour 500 Go de stockage a haut débit.  L’application Android coute 1 €, sinon toujours possibilité de passer par du WEBDAV pour synchroniser sous Linux.

Le changelog ici http://owncloud.org/six/

Et pour télécharger : https://owncloud.com/

 

Ubuntu 13.10 Saucy Salamander est dispo en version Finale.

La voila, la version 13.10 finale est sortie.  Outre les améliorations concernant le noyau 3.11, on y trouve la version 7 de Unity, l interface de la discorde.

Nous attendions tous le remplaçant de Xorg, a savoir MIR, initialement prévu dans cette distribution. Cela ne sera pas le cas pour le moment.  cf https://lists.ubuntu.com/archives/ubuntu-devel/2013-October/037695.html

Personnellement pas de super innovation qui me ferait migrer. Il est sur que graphiquement c’est plutôt sympa, mais pour ma part, je trouve que Unity sacrifie la beauté à la productivité. Après si on se sert de son PC comme une workstation a part entière, pourquoi pas.

Voici quelques liens en France :

  • http://ftp.oleane.net/ubuntu-cd/
  • http://ubuntu.univ-nantes.fr/ubuntu-cd/